L'Auvergne Agricole 30 septembre 2010 à 11h07 | Par C.Rolle

Betteraves - Double record pour les betteraviers des Limagnes

Près de 90 tonnes par hectare et 18 % de tare terre : des records pulvérisés par la Sucrerie Bourdon et salués avec satisfaction par Gilles Berthonnèche qui présidait sa première assemblée générale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dominique Giraud, M.Besson et le président Gilles Berthonnèche.
Dominique Giraud, M.Besson et le président Gilles Berthonnèche. - © auvergne Agricole

Les betteraviers des Limagnes sont plutôt sereins. Réunis dernièrement pour la clôture de l'exercice 2009-2010 de leur coopérative, ils affichaient leur satisfaction
d'avoir pulvérisé deux records : celui du rendement à 89,73/ha à 16 (contre 87,17 t/ha en 2007) et de la tare terre totale établi à 18,10% (pour 24,25 % l'an passé). Conséquence ? La production de sucre Bourdon atteint également un sommet, avec 548 334 qx de sucre, dont 426 000 qx de sucre quota et 122 400 qx en hors quota. De son côté, le volume de production de mélasse a augmenté, atteignant 13 549 t contre 11 000t la campagne précédente.

Campagne sans encombre

Des conditions climatiques favorables tout au long de la campagne ont favorisé ces bons résultats. Et les semis tardifs n'ont eu aucun impact sur la poursuite de la culture. Début avril, la totalité des 4 232 ha en contrat de la sole betteravière était semée et cette surface est restée stable durant toute la campagne. La chaleur des mois de mai et juin et des désherbages efficaces sur l'ensemble des parcelles ont favorisé un bon enracinement. Côté maladie, la cercosporiose a laissé un peu de répit en juillet, avant de se développer rapidement à partir de début août, sans grandes conséquences pour la croissance de la plante.
Les premiers arrachages ont commencé début septembre dans de très bonnes conditions, favorables à la baisse de la tare terre. Quant à l'usine, sa moyenne de coupage s'est réalisée sur une bonne cadence : 3 986 t/j, soit 4.909 t/j à 16. La dynamique de le coopérative Bourdon est accentuée par la rénovation continue de son outil. La Sucrerie a investi dans des travaux significatifs concernant notamment l'ensacheuse automatique, les bacs à eaux recyclées et à eau propre, ou bien encore l'automate circuits d'eaux.
Le chiffre d'affaires en hausse de 42 % sur l'exercice 2009-2010 est marqué par une opération de travail à façon menée avec Cristal Union et par l'écoulement de quantité de sucre hors quota, soit 15 935 t contre 3 600 t l'exercice précédent. Enfin, les apports de betteraves ont été rémunérés à 22,50 € net la tonne à 16 %.

 

2011 taquine les 90 tonnes !

La nouvelle campagne betteravière semble prendre le même chemin que la précédente, « nous devrions taquiner les 90 tonnes de rendement à 16 » avance sans hésiter Christophe Ciecierski, technicien de la sucrerie Bourdon. « Nous sommes aujourd'hui à 80 tonnes, parmi les meilleurs au classement à 16 ! ». Dès le départ, tous les éléments étaient réunis pour que la campagne se déroule dans de bonnes conditions : une bonne préparation des sols, un bon hiver et des conditions de structures meilleures que l'an dernier. 96 % des semis étaient réalisés au 25 mars et ont bénéficié d'une pluviométrie suffisante. Les chaleurs et l'ensoleillement du mois de juillet, conjugués à des arrosages copieux en milieu de mois ont permis une levée favorable des betteraves. Le mois d'août plutôt sec a contribué à une bonne évolution des richesses en sucre. Enfin, l'irrigation indispensable en terres superficielles a permis une homogénéité sur toutes les parcelles et évité des pertes de production.
La zone d'ombre aujourd'hui se situe sur les transports de betteraves. La logistique rencontre en effet quelques difficultés liées à l'interdiction de certains axes routiers ou à leur impraticabilité.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui