L'Auvergne Agricole 19 septembre 2018 à 16h00 | Par L'auvergne Agricole

« Avoir des binômes de terrain solides est indispensable »

Abonnez-vous Réagir Imprimer
David Chauve, Président de la FNSEA 63 et Baptiste Arnaud, Président JA 63
David Chauve, Président de la FNSEA 63 et Baptiste Arnaud, Président JA 63 - © DR

Le vendredi 28 septembre, administrateurs et présidents locaux sont invités à un Conseil fédéral départemental à Lempdes pour débattre sur les thématiques réseau et partager sur l’enjeu des Élections à la Chambre d’Agriculture, qui se dérouleront en janvier 2019.

Pourquoi réunir les réseaux JA et Fnsea 63 autour de ce Conseil fédéral ?


Baptiste Arnaud : Au niveau des JA, les personnes changent plus vite et tous ne connaissent pas les responsables aînés qui les entourent, délégués cantonaux ou administrateurs. Nous avons créé ce rendez-vous commun pour qu’ils fassent justement connaissance et surtout qu’ils tissent des liens en local. Avoir des binômes de terrain solides est indispensable.

Il sera question des Élections Chambre d’Agriculture, pourquoi cette date ?


Baptiste Arnaud : La campagne électorale officielle se déroule en janvier, mais nous avons trois mois denses pour travailler au sein de notre réseau, pour échanger et partager sur notre projet, qu’il corresponde aux attentes des agriculteurs du département. Les semaines passeront vite malgré tout.

David Chauve : Il est essentiel que tous les acteurs de notre réseau soient bien sensibilisés aux échéances d’inscriptions et de votes. Au-delà de l’influence d’un bon taux de participation sur les résultats, c’est aussi un signe fort envoyé par la profession aux interlocuteurs et notamment l’État. Chacun a son rôle à jouer, en étant relais de l’information, des messages et valeurs que nous portons. Ce sera par la proximité que passera la victoire. Et c’est notre force d’être basé sur un réseau d’hommes et de femmes. C’est avec cette conviction que nous souhaitons que les équipes repartent vendredi 28 au soir.

Un calendrier « électoral » est établi, mais qu’en est-il des rendez-vous avec le réseau ?


David Chauve : Nous avons déjà fléché 5 rendez-vous dans l’automne avec des responsables nationaux notamment, pour traiter des sujets d’actualité et aussi des sujets de fond avec les associations spécialisées (FNB, FNPL, …). Chaque secteur sera concerné, ce sont des rendez-vous importants, qui montrent que nous appartenons aussi à un réseau structuré, avec une expertise solide sur les dossiers. A cela se grefferont des rendez-vous locaux, que chaque secteur pourra imaginer, en fonction de ses attentes. La campagne, comme le projet, se bâtissent par les hommes et les femmes qui composent le réseau et qui veulent résolument se tourner vers l’avenir.


Propos recueillis par Adeline Javion

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui