L'Auvergne Agricole 24 mai 2012 à 10h37 | Par CERFRANCE Puy-de-Dôme Avenir

Assemblée générale - CERFRANCE Puy-de-Dôme Avenir

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Plus de mobilité, plus d’interactivité,
plus de souplesse… Aujourd’hui, internet a pris la place de l’informatique.
Plus de mobilité, plus d’interactivité, plus de souplesse… Aujourd’hui, internet a pris la place de l’informatique. - © Fotolia

Assemblée générale, vendredi 1er juin à 14 heures Vet’Agro Sup (Enita) à Marmilhat

 

Internet, entre réseaux technologiques et réseaux humains : pourquoi, et surtout quel est le nouveau monde que nous construirons ?

L’informatique et notre département, c’est déjà de l’histoire ancienne, bientôt 30 ans.

En 1984, l’AGFA (devenu CERFRANCE Puy-de-Dôme) mettait en place les premiers ordinateurs. Leur coût : 50 000 F soit plus de 14 000 euros ! (en euros 2012). En 1997, nous nous lancions avec nos collègues de la région dans l’Internet. 2005, l’ère des disquettes est révolue, les mises à jour se font par transfert via le réseau. Internet a pris la place de l’informatique. En 2008, le nouveau « buroenligne » apporte plus de lien et un espace pour archiver ses documents comptables.

Fin 2012, nous lancerons la nouvelle version qui apportera plus de lien et d’interactivité entre le site buroenligne, les données comptables et les mails de vos comptables et conseillers. Aujourd’hui, plus de 50% de nos adhérents utilisent directement Internet pour la gestion de leur exploitation. Parmi eux, 33% lisent leur mail dans les 48 heures. C’est beaucoup. Pourtant, il y a 30 ans, voire même simplement en 2000, qui aurait pensé en arriver là ?

Depuis ses débuts, l’informatique puis Internet ont beaucoup évolué. Nous abordons aujourd’hui une nouvelle étape. Certains diront même « fini l’Internet de grand-papa ». Les sites distribuant de l’information en temps plus ou moins réel, c’est bien. Mais les nouvelles possibilités d’Internet ouvrent des perspectives que nous saurons bien valoriser. C’est la technologie du «cloud». C’est la convergence entre l’ordinateur, le téléphone et les tablettes. En 2012 il est possible de réaliser sa déclaration de revenu depuis son smartphone ou sa tablette.

Dans cet univers informatique, le monde agricole a toujours été en avance. La répartition de l’activité sur le territoire et la nécessité constante de se déplacer ont favorisé la diffusion de ces technologies. Sans faire de bruit, les agriculteurs ont adopté ces méthodes. Tous ne sont pas devenus des geek (accros de l’informatique) mais comparés à d’autres groupes de la société, ils sont à la pointe de l’utilisation de l’informatique et de l’Internet.

La conférence présentée lors de l’Assemblée générale du 1er juin fera le point sur les nouveautés d’Internet et sur l’histoire qui est en train de s’écrire. L’intervenant, Serge Soudoplatoff, fut un artisan de ces évolutions. Il nous fera découvrir avec intérêt, humour et plaisir les mutations induites par Internet, les avantages que nous pouvons en retirer, les transformations que son usage amène dans les relations humaines. Sa présentation est vivante, un surf en direct sur des sites originaux.

C’est une présentation d’Internet comme vous ne l’avez peut être pas encore vue.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui