L'Auvergne Agricole 07 février 2018 à 01h00 | Par fabienne antheaume

Agir plutôt que subir

Le syndicat tiendra son assemblée générale mardi 13 février à Marmilhat sur le thème de la construction des prix et en présence d'Henri Bies-Péré, vice-président de la FNSEA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Henri Bies-Péré, vice-président de la FNSEA, sera l'invité de l'assemblée générale.
Henri Bies-Péré, vice-président de la FNSEA, sera l'invité de l'assemblée générale. - © Actuagri

«L'année 2017 a multiplié les annonces et actions autour de la thématique des prix agricoles et de la répartition de la valeur entre les acteurs des filières» indique Richard Randanne, secrétaire général de la FNSEA 63 rappelant la tenue des Etats généraux de l'alimentation en fin d'année. Les débats ont été multiples, et chacun : politiques, consommateurs, citoyens et agriculteurs a pu y prendre part».Dès 2015, les réseaux FNSEA et JA s'étaient mobilisés à travers de grandes manifestations qui ont sensibilisé la société aux difficultés économiques des agriculteurs. Pour donner suite à cette prise de conscience, le gouvernement a lancé les Etats généraux de l'alimentation qui ont été une nouvelle occasion de mettre l'agriculture et les prix agricoles sur le devant de la scène médiatique. «Maintenant que les Etats généraux sont clos et le projet de loi sorti, nous souhaitons prendre le temps de faire le bilan des débats et des avancées annoncées» affirme le responsable syndical. «A l'occasion de l'Assemblée générale de la FNSEA 63, sous le titre « agir plutôt que subir», nous voulons revenir sur les actions conduites par la FNSEA lors des EGA, analyser les avancées annoncées sur la construction du prix et partager les combats à venir pour aboutir à un dispositif qui assure un juste prix durable à la production».Henri Bies-Péré, vice-président de la FNSEA sera l'invité de l'Assemblée générale. Membre actif des ateliers des EGA, il témoignera des actions menées et des positions tenues pendant les Etats généraux et répondra aux questions que chacun se pose sur les suites concrètes à en attendre.Les débats, ouverts à tous à partir de 10h30, mardi 13 février sur le site de Vétagro, doivent permettre à chacun de comprendre les enjeux à venir et le rôle que chacun (agriculteur ou responsable élu) aura à jouer dans les prochains mois pour continuer de faire avancer le dossier de la construction des prix agricoles.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Noble (75) | 26 février 2018 à 13:49:50

Je viens partager avec vous une Merveille qui comble ma vie en beauté Ne perdez jamais espoir car l'heure de Dieu est la meilleur Pendant 8 mois j'ai connu une galais pas possible,je me promenait dans les rue pour trouver de quoi manger,pendant ce moments j'ai vu une affiche d'une DAME dont tout le monde parle en ce moment de ce quelle fait a la population française en particulier et L'EUROPE en general,surtout a ceux qui sont dans des problèmes financiers,ou en chômage,car d'après les informations,c'est une Prêteuse française qui octroi des prêt entre particulier . C'est ainsi que j'ai pris note son mail,dans la soiré du samedi,j'ai fait ma demande,et voici que reçois en ce moment ou je vous parle,mon prêt de 50.000?. Ma vie va changer a parti de ce jour .j'ai juste suivi exactement ces instructions et me voici tres heureuse. Vous qui avez aussi des difficulté et vous qui avez été tromper une fois aujourdh'ui prend fin vos problemes veuillez la contacter par son Email : jessicamercier81@gmail.com MERCI

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,