L'Auvergne Agricole 29 mars 2017 à 08h00 | Par C.Rolle

1 million d’euros pour la transition énergétique des communes du Parc des Volcans

Le 21 mars dernier, le Parc régional des volcans d’Auvergne procédait à la signature d’un avenant à la convention d’appui financier Territoires à Energie Positive pour la Croissance Verte.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Marc Boyer entouré de Philippe Jusserand, Nathalie
Huck-Frolier et Roger Garde, vice-président du Parc.
Jean-Marc Boyer entouré de Philippe Jusserand, Nathalie Huck-Frolier et Roger Garde, vice-président du Parc. - © CR

Lauréat de l’appel à projet TEPCV lancé par le ministère de l’Environnement et de l’Energie, le Parc régional des volcans d’Auvergne a permis, en octobre 2016, à huit communes de son territoire de bénéficier d’une enveloppe de 500 000 euros, destinée à soutenir leurs investissements de rénovation énergétique des bâtiments publics.

Re-belote en février 2017 ! La candidature du Parc à une deuxième phase de l’appel à projets a été retenue pour un nouveau montant de 500 000 euros. « Cette enveloppe supplémentaire va permettre de financer 12 nouveaux projets locaux en faveur de la transition énergétique » se félicite Jean-Marc Boyer, président du Parc régional des volcans d’Auvergne ; et d’ajouter qu’au total, « la convention Territoires à énergie positive pour la croissance verte aura permis de réunir près d’un million d’euros en faveur du territoire du Parc ».

 

Trois objectifs

Les projets retenus dans la candidature TEPCV visent trois objectifs : favoriser de nouvelles pratiques de mobilité durables à travers, par exemple, l’acquisition par une commune de véhicules électriques ou la mise en place d’aires de covoiturage. Préserver ou améliorer la biodiversité des espaces publics et des cimetières par une meilleure gestion des pesticides, la création de jardins pédagogiques ou de vergers conservatoires. Participer à la rénovation énergétique des bâtiments publics. Le montant de la subvention TEPCV attribué à chaque commune représente entre 50 et 80% de l’investissement engagé.

Le 21 mars dernier, Jean Marc Boyer a procédé à la signature de l’avenant à la convention TEPCV en présence de Nathalie Huck-Frolier, directrice de l’ADEME, Philippe Jusserand, Directeur régional de la Caisse des dépôts et consignation, et des représentants des 12 communes bénéficiaires. Au plan national, ce sont plus de 500 collectivités locales qui sont accompagnées via cette convention TEPCV, soit 3000 projets aidés pour 335 millions d’euros, «un dispositif opportun dont le parc a su se saisir pour accompagner les communes de son territoire dans la transition énergétique» se satisfait la directrice de l’Ademe.

Les 12 nouveaux projets

 

Dans le Cantal :

• Vic- sur- Cère : aire de covoiturage, borne de recharge électrique, véhicule électrique, éco-pâturage

• Saint Chamant : potager éducatif, végétalisation des allées du cimetière, véhicule électrique

• Ségur-les-Villas : station de pompage à énergie renouvelable pour les estives et véhicule électrique

• Valuéjols : matériels pour la gestion durable des espaces verts et véhicule électrique

•Le Claux : acquisition d’un véhicule électrique.

 

Dans le Puy- de- Dôme :

• Volvic : aire de covoiturage, borne de recharge électrique, véhicule électrique, jardin partagé

• Saint Ours les Roches : acquisition d’un véhicule électrique

• Saint-Genès-Champanelle : espace public dédié à la mobilité

• Le Mont-Dore : matériel pour l’entretien sans pesticides

• La Tour d’Auvergne : matériel pour la gestion durable des cimetières

• Anzat-le Luguet : matériel pour la gestion durable du cimetière et véhicule électrique

• Orcines : végétalisation de la toiture de l’extension de la mairie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,